Echafaudage, un moyen de prévention contre les chutes de hauteur

En 2018, les chutes de hauteur représentent 70611 accidents du travail et 50 décès (données CNAM) et correspondent au 3e risque de mortalité après les risques routiers et ceux liés aux manutentions manuelles.

Afin de prévenir les chutes de hauteur, l’échafaudage peut être utilisé comme protection collective. Il en existe 3 types :

  • les échafaudages de pied
  • les échafaudages roulants
  • les échafaudages en console

Le choix du matériel

Le choix du matériel le plus adapté doit être réalisé en fonction des besoins (nature et durée des travaux, hauteur….) et des contraintes (nature du sol, environnement des travaux, type de bâtiments…). Privilégiez un matériel NF, équipé d’un système de montage et démontage en sécurité et fabriqué en matériaux légers.

La formation

Une fois le choix opéré, intervient l’opération de montage. Tout comme les vérifications (du matériel, du montage) et comme le démontage, le montage fait l’objet d’une formation des monteurs. Cette formation, qui apporte des connaissances sur les risques (ex : réseaux aériens électriques…) et sur les protections (ex: les équipements à porter- casque, gants, chaussures), associée à l’aptitude médicale, permet à l’employeur de délivrer une attestation de compétences.

Les bonnes pratiques à rappeler aux utilisateurs

Echaudage de pied :

  • Accédez aux étages par les échelles et les trappes à refermer immédiatement après accès
  • Evitez l’encombrement des planchers (rangement et nettoyage régulier) et des accès
  • Respectez la charge admissible notée sur l’étiquette de conformité de l’échafaudage
  • Ne le modifiez pas par vous même, demandez aux monteurs

Echafaudage roulant

  • Utilisez ce type d’échafaudage sur un sol stable et horizontal, dans un environnement dégagé
  • Bloquez les roues et les stabilisateurs
  • Accédez aux étages par les échelles et les trappes à refermer immédiatement après accès
  • Respectez la charge admissible de l’échafaudage
  • Ne déplacez pas l’échafaudage avec un personne dessus ou du matériel mal arrimé
  • Analysez votre environnement (absence de réseaux électriques aériens par exemple)
  • Stoppez l’activité si la vitesse du vent est supérieure à 45km/h

Les vérifications

Elles sont de 3 types et doivent être consignées dans le registre de sécurité :

  • la vérification avant mise et remise en service permet de vous assurer que le matériel correspond aux besoins et que le montage est conforme
  • La vérification quotidienne constitue un contrôle visuel de l’état du matériel
  • La vérification trimestrielle correspond à un contrôle plus approfondi du matériel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *