Synthèse du protocole national de déconfinement dans les entreprises, publié par le Ministère du Travail

Le Ministère du travail a publié un protocole de déconfinement destiné aux entreprises (en compléments de tous les guides établis par activités). Voici les lignes directrices de ces 21 pages :

  1. Respecter la distanciation sociale de 1m sur le poste de travail. En pratique une personne présente dans l’entreprise devra détenir 4m2 effective. Pour calculer cette surface, il faut prendre en compte les surfaces de circulation, les surfaces de rayonnage, stockage… Par exemple pour des bureaux, la surface effective représente 80% de la surface totale (20% de surface de circulation)
  2. Respecter la distanciation sociale de 1m dans les flux de circulation. Quelles sont les bonnes pratiques à favoriser ?
    1. le télétravail
    2. organiser la présence des personnes : décalage des horaires, présence certains jours uniquement…
    3. gérer l’accessibilité :
      1. Identifier tous les goulots d’étranglement en entrée et en sortie afin de mettre en place des actions pour les supprimer
      2. Demander aux fournisseurs, clients, prestataires de prendre rendez-vous
      3. Condamner, à l’entrée du site, tout système engendrant un contact avec les mains ou organiser un lavage des mains
      4. A l’entrée du site, marquer au sol la distanciation à respecter
    4. mettre en place un plan de circulation :
      1. Un sens unique pour éviter les croisements
      2. Échelonner les arrivées et sorties
      3. Limiter le nombre de personnes dans les ascenseurs
      4. Mettre en place un plan de nettoyage des éléments tels que rampe d’escalier
    5. Afficher les mesures barrières dans les endroits les plus accessibles à tous les salariés (distributeurs, …)
    6. Limiter le nombre de personnes dans les locaux sociaux en mettant en place un indicateur permettant de mesurer le nombre de personnes par rapport à sa capacité d’accueil (dans cette période d’épidémie) et dans la mesure du possible laisser les portes ouvertes afin de limiter le contact avec les mains
    7. Dans les bureaux, la règle générale à respecter est 1 personne par bureaux. En cas d’impossibilité, éviter le face-à-face, mettre en place des plexiglas. Aérer régulièrement tout au long de la journée.
    8. en règle général, laisser les portes ouvertes excepté si elles sont coupe-feu
  3. Quels Equipements de protection individuelle (EPI) porter ? Une fois avoir mis en place toutes les mesures possibles pour prévenir une possible contagion et si des risques persistent, alors les EPI constituent la dernière barrière pour laquelle l’approvisionnement et l’évacuation ou l’entretien doivent être organisés. Concernant les EPI jetables, ils doivent être déposés, après utilisation, dans un double sac poubelle qui sera entreposé dans un local spécifique pendant 24h avant évacuation. L’entretien des EPI réutilisables, quant à eux, doit être organisé par l’entreprise.
    1. Les masques : leur port est obligatoire si la distanciation est impossible et peut être préconisé (donc non obligatoire) si la distance des 1m est respectée. L’employeur doit informer les salariés sur la bonne utilisation des masques (mise en place, conditions et durée de port, retrait). 3 types de masques peuvent être portés en entreprise :
      1. FFP : principalement pour les personnels de santé mais également pour des risques spécifiques en entreprise (poussières, vapeurs, gaz…)
      2. Masque alternatif cat1 : pour les personnes en contact avec le public
      3. Masque alternatif cat2 : pour les personnes ayant peu de contact avec d’autres
    2. Les gants : leur port n’est pas conseillé car il donne un faux sentiment de protection. En cas de port de gants, ne pas porter les mains au visage, ôter les gants en ne touchant pas la peau, jeter les gants et se laver soigneusement les mains
  4. Qu’en est-il des tests de dépistage en entreprise ? L’entreprise a interdiction de mettre en place une campagne de dépistage du Covid19. Les tests sont demandés par des professionnels de la santé lorsque des symptômes sont présents.
  5. L’entreprise doit mettre en place un protocole de prise en charge d’une personne symptomatique. Quels en sont les principes ?
    1. Isoler rapidement la personne dans une pièce dédiée en appliquant les gestes barrières et appeler un sauveteur secouriste du travail
    2. En cas de signes de gravité, appeler le SAMU (15), sinon, demander au salarié de retourner à son domicile en évitant les transports en commun et de contacter son médecin
    3. Faire la liste des personnes ayant été en contact avec la personne symptomatique en essayant d’évaluer le risque
    4. Prendre en contact avec le service de santé au travail pour les consignes de nettoyage des locaux et le suivi des salariés.
  6. La prise de température est-elle autorisée en entreprise ? Cette mesure est autorisée mais déconseillée. Pour son utilisation, il faut intégrer le principe dans le règlement intérieur.
  7. Le nettoyage et la désinfection des locaux.
    1. Les locaux qui n’ont pas été utilisés dans les 5 derniers jours avant de déconfinement, le nettoyage habituel et l’aération des locaux sont préconisés. Pour les locaux utilisés dans les 5 derniers jours, un produit avec tensioactif (solubilisant les lipides), doit être utilisé sur toutes les surfaces plastiques et acier, tels que rampes d’escalier, poignées de porte, interrupteurs….). Ce nettoyage, avec lingettes/raclette et produit tensioactif, devra être réalisé plusieurs fois par jour.
    2. La désinfection interviendra en cas de risque important de contamination. Il sera alors utilisé un produit répondant à la norme virucide (ex : 1l eau javel à 2,6% dans 4l d’eau froide). Cette technique ne sera appliquée qu’en cas de nécessité afin de limiter l’apparition de résistance des virus.
    3. De plus, le jet d’eau haute pression est proscrit afin de ne pas mettre le virus en suspension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *